Verdier d’Europe au Bois du Gâts

Lundi 25 décembre 2017 – Bois du Gâts Le verdier est un oiseau trapu avec un corps rondelet. Avec ses reflets jaunes, il pourrait se prendre pour un Canari. Mais il est nettement plus enrobé comme dirait mon copain Obélix. Le bec solide du verdier le rend capable de se nourrir des plus grosses graines disponibles en hiver. C’est un oiseau familier des jardins, attiré par les mangeoires proposant des graines de tournesol. Il chasse souvent les autres oiseaux de la mangeoire. Les populations de verdiers ont décliné dans les zones agricoles, à cause des changements dans les méthodes d’agriculture. Cependant, cette espèce s’est adaptée et fréquente les mangeoires dans les jardins en hiver, mais un nombre croissant d’échec de nidification a été observé ces 20 dernières années. Il est classé « quasi menacé » (aie aie… le début de la descente … la suite…

Pics épeiche et mar

Lundi 25 décembre 2017, le bois de Gâts Ce n’est pas un Pic, mais bien deux espèces de Pics que je vais observer se succéder sur les mêmes arbres à quelques heures d’intervalle. Le premier est assez répandu puisqu’il s’agit du Pic épeiche. Ici, c’est une femelle qui inspecte les troncs devant mon objectif. Le Pic épeiche une fois disparu, il a laissé sa place au Pic Mar : Décidément, le bois de Gâts vaut le détour ! Et la journée n’était pas encore terminée : j’observerai d’autres espèces d’oiseaux avant la tombée de la nuit. A suivre dans le prochain article.

Mésange nonnette

Lundi 25 décembre 2017, le bois du Gâts Il m’aura fallu aller jusque dans l’Eure-et-Loir pour photographier ma première mésange nonnette ! Il faut dire qu’elle ne réside pas dans le Médoc qui constitue avec une partie de l’Aquitaine une région boudée par la nonnette. Pourtant l’oiseau n’est pas farouche et fréquente facilement les mangeoires. Partout ailleurs en France, on peut l’observer assez facilement. Attention à ne pas la confondre avec la Mésange boréale qui ne s’observe que dans le nord est de notre pays. La lumière n’était pas optimale pour faire de belles images. Mais comme c’était ma première rencontre avec Miss Nonnette, ne boudons pas le plaisir : les images seront grises, tant pis !  

Le Grosbec du bois de Gâts

Le bois du Gâts, lundi 25 décembre 2017 Le vent est froid sur la plaine de la Beauce. C’est le moment ou jamais de se cacher dans un bois pour s’abriter de son souffle glacial. C’est donc vers le bois du Gâts que je décide d’aller trainer pour tenter d’éliminer tout ce que j’ai mangé ces dernières heures. Et il va falloir s’agiter, car j’ai un peu chargé « la bête »… Finalement, j’ai bien fait de prendre cette décision, même si la température ambiante ne m’y engageait pas. En une seule journée, je vais ajouter 4 nouvelles espèces à ma collection d’observations. Commençons avec ce Grosbec Casse-noyaux. C’est le seul de son espèce que je croiserai dans la journée. Mais il a bien voulu se laisser approcher, et j’ai pu ainsi profiter de son magnifique plumage. Mais la journée n’était pas … la suite…

Epervier d’Europe au jardin

Saint-Aubin de Médoc, vendredi 22 décembre 2017 Forcément, lorsque l’on installe des zones de  nourrissement dans son jardin, on attire des petits oiseaux affamés en cette période froide. Et qui dit « petits oiseaux granivores en train de ravitailler », dit aussi grands oiseaux prédateurs en chasse ! C’est ainsi que j’ai eu la surprise en fin de journée de voir se poser un Epervier d’Europe dans le jardin, à environ 5 mètres de ma fenêtre de bureau. Pour tout vous dire, je n’avais aucun appareil photo sous la main et le photographier à travers une vitre ne me plaisait pas trop. Je file donc chercher le premier boitier qui me tombe sous la main (un Sony RX10 MK III en l’occurence), je trouve un accu chargé, une carte mémoire, je cours dans la salle de bain attenante et j’ouvre tout doucement … la suite…

Sortie Ornithologique

Les courtes journées d’hiver sont moins propices à l’observation des oiseaux que celles d’été. La lumière est souvent absente et surtout il fait plus froid pour le photographe ! Mais cela ne nous a pas empêché de parcourir quelques kilomètres, de poste d’observation en poste d’observation, pour tenter de capturer dans nos jumelles ou nos boitiers quelques spécimens toujours présents en hiver. Voici le résultat en images de cette sortie réalisée avec un petit groupe d’adhérants à la LPO.

Entre Ariège et Aude

Situé quasiment sur la ligne de démarcation de l’Ariège et de l’Aude, le Domaine des oiseaux est un vaste espace naturel dédié à l’observation de la faune locale. Les paysages traversés pour rejoindre ce lieu n’ont rien à envier à ceux que l’on croise en Toscane par exemple. Les différentes pistes, dont le balisage est parfois confus, permettent de rejoindre des affûts normalement dédiés à l’observation des oiseaux sauvages séjournant sur place. Ils sont principalement situés en bordure des quelques plans d’eau qui attirent les oiseaux dans cette région au climat plutôt sec. Mais on y croise parfois des mammifères locaux, tel ce petit chevreuil bien étonné de me trouver sur son territoire naturel ! Une pie bavarde bien intriguée par cette moule d’eau douce : comment l’ouvrir ? J’ai finalement observé assez peu d’oiseaux, le niveau de l’eau étant … la suite…

A la recherche de l’élanion blanc

Dimanche 24 septembre 2017 – Bazas Sur les informations d’une amie (Chantal), me voilà parti à la recherche d’un oiseau assez rare dans nos régions il y a encore quelques années. Présent au sud de la chaine des Pyrénées, on le trouve maintenant en Aquitaine, la faute au réchauffement climatique. Environ 10 couples sont recensés en 2016 pour notre région, et la population française est estimée à 2000 individus. Il s’agit de l’élanion blanc, un rapace de la famille des milans, de la taille d’un gros faucon crécerelle. Après quelques heures de recherche, j’en a repéré un à l’oreille, son cri est caractéristique. Il ne me restait plus qu’à suivre mes oreilles pour le trouver… Une belle rencontre avec ce rapace couleur « neige ». Je vous laisse le découvrir en image, je n’ai pas pu l’approcher plus prés malheureusement.