Un fond de vérité – Zygmunt Miłoszewski

Mercredi 25 novembre 2020 – Médoc. Bon, autant être franc et aller droit à l’essentiel : livre compliqué à lire, avec un dénouement complètement irréaliste ! Un livre que j’avais choisi pour me permettre de mieux connaitre la Pologne. Peine perdue : même si à sa lecture on prend conscience de la place des juifs polonais au sein de la […]

Read more

L’énigme de la chambre 622 – Joël Dicker

9 Novembre 2020 – Médoc – France Voici un roman pour tous ceux qui aiment les histoires complexes. D’autant plus que la narration est effectuée avec de multiples sauts temporels. Une fois en avant, une fois en arrière, le temps ne s’écoule pas linéairement dans ce roman. L’auteur utilise aussi de nombreuses astuces de style un peu surfaites.Le début de […]

Read more

Au nom de la vérité – Viveca Sten

Vendredi 16 octobre 2020 Un roman policier qui démarre « classiquement ». Tout se met en place suivant les codes du genre habituels. Dans un environnement nordique, un camp de voile finlandais, un procès pour abus de bien social, puis tout s’emballe : mais qui est vraiment qui ?Ce roman m’a plu, il se lit assez facilement en quelques heures.

Read more

Le Cherokee – Richard Morgiève

Jeudi 10 septembre 2020 Un polar assez particulier que j’ai lu quasiment d’une seul traite. Tout commence bizarrement, et il faut un peu s’accrocher au début pour plonger dans le style de Richard Morgriève.Et puis petit à petit, on s’immerge avec plaisir dans ce livre et son ambiance bizarre.Alors qu’en début de lecture tout semble incohérent, les « choses » se mettent […]

Read more

Marseille 73

Lundi 31 août 2020 Bof, bof…J’ai réussi à atteindre le page n°10. Ensuite j’ai abandonné tellement ce livre est « froid ».On a l’impression de lire un scénario de film, une description de ce qui se passe devant les yeux de l’auteure, ou plutôt dans sa tête. Je n’accroche pas du tout à ce style d’écriture.

Read more

Dans la brume écarlate

Samedi 29 août 2020 – Bordeaux, France C’est le cinquième Nicolas Lebel que je termine. Au fil des livres, il fait des efforts pour « densifier » l’histoire en l’inscrivant dans des contextes historiques ou politiques vraisemblables. Ce dernier volume navigue entre ex-yougoslavie et vampires. Il se lit plutôt bien et reste truculent pour les expressions « françaises » du Capitaine Mehrlicht.

Read more