Ivoire – Niels Labuzan

Samedi 24 octobre 2020

Lire pour voyager, lire pour comprendre : Ivoire est un roman simple qui permet de s’approprier les tenants et les aboutissants de l’extermination des éléphants.
En Asie, ils ne seraient plus que 40.000 à 50.000 contre un peu plus de 400.000 en Afrique. Alors qu’ils étaient encore 3 à 5 millions au début du 20ème siècle, il en disparait 20.000 à 30.000 chaque année, sous les balles des braconniers.
Je ne connais pas le Botswana, mais j’ai par contre eu la chance de me rendre à deux reprises pour plusieurs mois en Afrique du Sud. L’ambiance du bush que décrit Niels Labuzan dans son roman est bien celle que j’ai aimé en y parcourant ses pistes. Y croiser un troupeau d’éléphants africains sauvages frappe à tout jamais votre esprit : d’un poids de 6 tonnes et d’une hauteur de 3 mètres, il est difficile de les ignorer lorsque vous faites face à une dizaine d’individus au détour d’un sentier.

Les clients asiatiques ou européens friands de bijoux ou de statues en ivoire ont-ils seulement conscience qu’ils achètent un « morceau » de ce magnifique animal ?
Je viens de terminer ce roman, et je me dis qu’il peut aider à en prendre conscience, sans même jamais avoir croisé la route d’un éléphant « en vrai ».

Laisser un commentaire