En route pour Java-Bali-Sulawesi

Vendredi 17 juil. 2013 – Bordeaux – Paris – Singapour – Surakarta

Nous partons trois semaines complètes pour un périple en Indonésie. Au départ de Bordeaux, via Paris, nous avons rejoint Singapour pour un changement d’appareil qui nous a déposé sur Java aéroport de Solo à Surakarta. Quelques jours de route et de visite nous ont conduit vers Surabaya d’où nous avons décollé pour Macassar et les Sulawesi où plusieurs centaines de kilomètres de route ont été nécessaire pour découvrir le pays Toraja. Enfin, c’est depuis Bali dont nous avons visité la partie sud-est que nous avons pris le chemin du retour, encore une fois via Singapour. Un beau voyage, à la rencontre de centaine d’Indonésiens, de dizaines de temples et un nombre incalculable de beaux paysages ! 8 vols en avion, presque 30.000 km réalisés avec les déplacements terrestres….

L’Indonésie, pays d’Asie du Sud-Est composé de milliers d’îles volcaniques, abrite des centaines de groupes ethniques parlant leurs propres langues. Il est connu pour ses plages, ses volcans, ses dragons de Komodo et ses jungles où vivent des éléphants, des orangs-outans et des tigres. Jakarta, capitale dynamique et tentaculaire, se trouve sur l’île de Java, de même que la ville de Yogyakarta connue pour la musique de gamelan et les marionnettes traditionnelles.

Voici le détail de l’itinéraire avec les principales étapes :

L’emblème de la République d’Indonésie est le Garuda, le roi des oiseaux de la mythologie hindoue et vâhana (monture) du dieu Vishnu. Garuda figure notamment sur de nombreux templesconstruits dans l’île de Java à partir du viiie siècle apr. J.-C.
L’aigle est le symbole de l’énergie créatrice. Sa couleur or évoque la grandeur de la nation. Le noir représente la nature.
L’aigle a 17 plumes sur chaque aile, 8 sur la queue et 45 sur le cou. Ces nombres sont ceux de la date de la proclamation de l’indépendance du pays : 17 août 1945.

La devise nationale, inscrite sur la bannière que l’aigle tient en ses serres, est «Bhinneka Tunggal Ika». On la traduit habituellement par « unité dans la diversité ». En réalité, elle signifie en vieux-javanais : « (Bien que) divisée, elle est une ».

Laisser un commentaire