Hirth HI-27 Akrostar

Samedi 22 mai 2010 – Aérodrome Jean-Baptiste Salis – Cerny – Île-de-France – France – Alt. 138m.

Le HI-27 Akrostar était un monoplan monoplace de voltige avancée qui fut conçu à la fin des années 1960 par le champion suisse Arnold Wagner. La conception fut commencée en septembre 1969 chez l’avionneur Wolf Hirth GmbH, à Kirchheim en Allemagne, sous la direction du professeur Eppler de la Technische Hochschule de Stuttgart. La construction débuta en décembre et la premier vol fut effectué mi-avril 1970. 

Baptisé Hirth HI-27 Akrostar (Acrostar), cet appareil bien que diffusé de manière quasi confidentielle fit le bonheur des pilotes de voltige aérienne des années 1970 à 1980 grâce à l’homogénéité de ses commandes et sa qualité de fabrication avec le moteur Franklin six cylindres à plat 6A-350-C1 et l’hélice bipale à vitesse constante Hartzell HC-C2YF-4. 

L’Akrostar était formé d’une cellule semi-monocoque pour ce qui concerne la partie arrière du moteur et l’arrière du fuselage, le moteur étant monté sur une structure de tubes métalliques reliée à la poutre principale du train. Les ailes basses à profil symétrique étaient construites autour d’un longeron principal en fibre de verre avec renforts en mousse et revêtement en contre-plaqué. Le train principal fixe avec jambes profilées et roues carénées était placé plus en avant que d’habitude, pour offrir un traînée en compensation de la petite dérive placée sous la queue en avant de le roulette orientable. Les ailerons, compensés par de petites surfaces dépassant à l’extrémité des ailes étaient couplés de manière proportionnelle aux volets et le poste de pilotage était doté d’une verrière coulissante. 

L’Akrostar ne fut construit qu’à une dizaine d’exemplaires, il n’en restait plus que deux en activité en 2010. Un Akrostar Mk. II immatriculé F-AZJF (ancien HB-MSA) est visible au Musée Jean-Baptiste Salis à la Ferté-Alais.
Il s’agit de celui photographié ci-dessous.

(Sources Wikipédia et musée J.B. Salis)

Hirth HI-27 Akrostar MkII – F-AZFJ

Laisser un commentaire