La grande migration

Samedi 5 mai 2018 – Pointe de Grave

En cette période de l’année, les oiseaux migrateurs sont nombreux à voler cap au nord. Ils remontent d’Afrique ou d’Europe du sud pour rejoindre les territoires du nord de l’Europe. Une des voies migratoires consiste à emprunter le détroit de Gibraltar pour franchir la Méditerranée sur sa distance la plus faible. Une fois atteint l’Espagne, les oiseaux remontent l’Atlantique en longeant les côtes du pays basque, les Landes et atteignent la Pointe de Grave.

chargement de la carte - veuillez patienter...

La grande migration 45.571755, -1.062133 En cette période de l’année, les oiseaux migrateurs sont nombreux à voler cap au nord. Ils remontent d’Afrique ou d’Europe du sud pour rejoindre les territoires du nord de l’Europe. Une des voies migratoires consiste à emprunter le détroit de Gibraltar pour franchir la Méditerranée sur sa distance la plus faible. Une fois atteint l’Espagne, les oiseaux remontent l’Atlantique en longeant les côtes du pays basque, les Landes et atteignent la Pointe de Grave.Pour consulter la suite de l\'article, cliquer ici (Itinéraires)

 

  • Située à l’extrême nord du Médoc, cette péninsule joue le rôle d’un entonnoir. Elle concentre les vols d’oiseaux.
    Ils s’alignent sur elle pour élancer et franchir l’estuaire de la Gironde.
  • Chaque année, de nombreuses espèces d’oiseaux nous offrent ce magnifique spectacle naturel toujours renouvelé : la migration.

A la pointe de Grave la LPO Aquitaine décompte, du soir au matin et durant 3 mois, des milliers d’oiseaux. L’évaluation des populations  permet d’établir des statistiques et de comparer l’évolution des migrateurs.
Nous avons passé une bonne partie de la journée avec eux. Il faut tout d’abord gravir le cordon lunaire pour atteindre le sommet de la Pointe de Grave. Puis s’installer confortablement, et penser à se protéger du soleil : ça cogne fort !

 

 

 

Pour  profiter du spectacle, pensez à vous munir d’une bonne paire de jumelles. L’idéal restant du matériel optique spécialisé pour ce type d’observation. Même si parfois, les bricolages restent nécessaire pour aligner facilement l’oiseau recherché dans l’oculaire. Ci-dessous, deux viseurs de haute technologie, dont une version typiquement Médocaine en liège…

Une fois en place, il ne vous reste plus qu’à attendre patiemment que les oiseaux volant vers le nord approchent de vous en provenance du sud.

WORDPRESSRS20180505095738
Tourterelle turque – Streptopelia decaocto – Eurasian Collared Dove / Ordre : Columbiformes – Famille : Columbidés
WORDPRESSRS20180505100724
Tourterelle des bois – Streptopelia turtur – European Turtle Dove / Ordre : Columbiformes – Famille : Columbidés
WORDPRESSRS20180505103358-2
Bondrée apivore – Pernis apivorus – European Honey Buzzard / Ordre : Accipitriformes – Famille : Accipitridés
WORDPRESSRS20180505103602
Pigeon ramier – Columba palumbus – Common Wood Pigeon / Ordre : Columbiformes – Famille : Columbidés
WORDPRESSRS20180505104532-2
Guêpier d’Europe – Merops apiaster – European Bee-eater / Ordre : Coraciiformes – Famille : Méropidés
WORDPRESSRS20180505110653-2.jpg
Faucon hobereau – Falco subbuteo – Eurasian Hobby / Ordre : Falconiformes – Famille : Falconidés
WORDPRESSRS20180505113629-2
Balbuzard pêcheur – Pandion haliaetus – Western Osprey / Ordre : Accipitriformes – Famille : Pandionidés
WORDPRESSRS20180505133706
Milan noir – Milvus migrans – Black Kite / Ordre : Accipitriformes – Famille : Accipitridés

Et pour finir quelques Guêpiers en vol – magnifiques oiseaux colorés.

WORDPRESSRS20180505115600
Guêpier d’Europe – Merops apiaster – European Bee-eater / Ordre : Coraciiformes – Famille : Méropidés
WORDPRESSRS20180505115601-4-2
Guêpier d’Europe – Merops apiaster – European Bee-eater / Ordre : Coraciiformes – Famille : Méropidés

10 réflexions au sujet de “La grande migration

  1. Félicitations pour ce florilège photographique ainsi que le texte qui l’accompagne. Bonne ambiance et beau passage migratoire avec des spotters haut de gamme.
    Au plaisir de se revoir au Teich ou dans une autre sortie
    Daniel

    • Merci Marie – ce n’est pas toujours facile, surtout avec les plus petits d’entres eux. Ils sont souvent déjà sur moi, trop proches, avant que je n’ai eu le temps de les cadrer dans le viseur.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :