Le Grosbec du bois de Gâts

Le bois du Gâts, lundi 25 décembre 2017

Le vent est froid sur la plaine de la Beauce. C’est le moment ou jamais de se cacher dans un bois pour s’abriter de son souffle glacial. C’est donc vers le bois du Gâts que je décide d’aller trainer pour tenter d’éliminer tout ce que j’ai mangé ces dernières heures. Et il va falloir s’agiter, car j’ai un peu chargé « la bête »…

Finalement, j’ai bien fait de prendre cette décision, même si la température ambiante ne m’y engageait pas.

En une seule journée, je vais ajouter 4 nouvelles espèces à ma collection d’observations. Commençons avec ce Grosbec Casse-noyaux. C’est le seul de son espèce que je croiserai dans la journée. Mais il a bien voulu se laisser approcher, et j’ai pu ainsi profiter de son magnifique plumage.

WORDPRESSRS20171225145807WORDPRESSRS20171225145810WORDPRESSRS20171225150347WORDPRESSRS20171225150408

Mais la journée n’était pas terminée – trois autres observations inédites allaient suivre…

4 réflexions au sujet de “Le Grosbec du bois de Gâts

  1. quelle récompense …. un jour de Noël !!! bel oiseau … jolies couleurs … c’est un endroit particulier pour rencontrer de tels spécimens ???? bonne continuation .. j’espère qu’il ne pleut pas … en IdeF à nouveau le déluge très venté !!!!!

    • Bonjour Claude-Solange,
      Effectivement, l’endroit semble très riche en promesses ornithologiques ! Cela sera à confirmer lors d’une prochaine visite.
      Ps : pour la pluie, c’est le déluge dans le Médoc…

  2. Magnifique ! Le BOIS DES GATS est réputé pour sa réserve au printemps des oiseaux rares qui remontent pour l’été s’y arrêtent. La table d’hôte vous est ouverte pour un séjour agréable. Ici le vent est terrible on se croirait a la ponte du Raz !!

Laisser un commentaire