Temple de la littérature

Hanoi, jeudi 30 mars 2017 à 10h.

Le temple de la Littérature (vietnamien: Văn Miếu-Quốc Tử Giám; hán tự: 文廟), ou sanctuaire du Prince propagateur des Lettres (vietnamien: Văn Tuyên Vương Miếu) est un temple confucéen situé dans la partie ouest de la vieille ville d’Hanoï. Du temps de l’Indochine française, il était appelé par les coloniaux « la pagode des Corbeaux ».

chargement de la carte - veuillez patienter...

20170330-001 - Hanoi - 002 - Temple of Literature 21.027500, 105.835560 https://striebel.fr/2017/03/30/temple-de-la-litterature (Itinéraires)

Ce temple, qui n’avait pas de but strictement religieux, servait d’académie confucéenne. Il a été fondé en 1070 par le troisième empereur de la dynastie Ly, Lý Thánh Tông, à l’époque où la ville s’appelait Thang Long. C’est ici que les fils de sang royal, les fils de mandarins et de l’aristocratie poursuivaient leurs études pour devenir lettrés et hauts fonctionnaires, c’est-à-dire les « Fils de la Nation » (Quốc Tử Giám). Cet enseignement fut dispensé de 1076 à 1915. Il faut prévoir quelques heures pour le visiter : c’est assez vaste.

La règle se basait sur l’enseignement de Confucius pratiqué au temple de Qufu (孔庙 Kǒng Miào). À partir de 1165, les lauréats reçurent le titre de « grand lettré » (thái học sinh), et les trois premiers du concours reçurent en plus un titre spécifique à partir de 1247.

WORDPRESSRS20170330100123

WORDPRESSRS20170330100307
Allée centrale dans la première cour

WORDPRESSRS20170330100350

WORDPRESSRS20170330100611
Vue du lac de la clarté céleste dans la troisième cour

Au-delà, s’ouvre une ouverture sous le pavillon de la Constellation des Lettres, construit en 1805 et symbole officiel aujourd’hui de la ville de Hanoï et donnant accès à la troisième cour qui possède un grand bassin rectangulaire appelé le lac de la clarté céleste, ainsi que quatre-vingt-deux stèles de pierre (trente-quatre autres stèles ayant disparu). Y sont inscrits les noms, les lieux de naissance et les résultats d’examen de 1.307 diplômés de l’académie confucéenne sous les dynasties Lê et Mạc, entre 1442 et 1779.

Tous les candidats ont ainsi reçu le titre le plus élevé, tien si (équivalent au titre de docteur). Chaque stèle repose sur la carapace d’une tortue, symbole de longévité et de force et également symbole de l’union de la terre et du ciel, à cause de sa carapace bombée et de son ventre plat.

WORDPRESSRS20170330100702
Stèles en tortues
WORDPRESSRS20170330102421
Le pavillon de la Constellation de la Littérature. Il symbolise l’élévation vers le ciel et se mire dans le bassin du lac de la Clarté céleste qui, lui, symbolise la terre.

WORDPRESSRS20170330102448WORDPRESSRS20170330102846WORDPRESSRS20170330102949WORDPRESSRS20170330103026WORDPRESSRS20170330103403WORDPRESSRS20170330103415

WORDPRESSRS20170330103544
Confucius entouré de ses disciples

WORDPRESSRS20170330103823WORDPRESSRS20170330104224WORDPRESSRS20170330104726WORDPRESSRS20170330104848WORDPRESSRS20170330110414WORDPRESSRS20170330110538WORDPRESSRS20170330110617WORDPRESSRS20170330110641WORDPRESSRS20170330110818WORDPRESSRS20170330110918WORDPRESSRS20170330111455WORDPRESSRS20170330111556WORDPRESSRS20170330111743WORDPRESSRS20170330111804WORDPRESSRS20170330111849WORDPRESSRS20170330111904

(Sources wikipedia)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :