Le Lac de l’épée restituée

Visiter Hanoi, c’est visiter obligatoirement le lac Hoan Kiem ou lac de l’Epée restituée

La tortue est un animal sacré pour les Vietnamiens. Animal de légende, il participe à de nombreuses légendes dont celle qui se raconte sur ce lac.

Selon la légende,  l’empereur Lê Lợi du Đại Việt (1428–1433) au début de sa lutte contre les Chinois, aurait reçu d’un pêcheur une épée repêchée dans le lac. Dix ans plus tard, après avoir réussi à chasser les Chinois, et traversant ce même lac, il est abordé par la tortue, qui lui réclame l’épée au nom du Roi-Dragon, ancêtre mythique du peuple viêt. Lê Lợi comprend alors que l’épée était un mandat du Ciel pour chasser les Chinois du pays.

Au milieu du lac se trouve l’îlot de la Tortue avec un stûpa de forme carrée qui rend hommage à l’animal sacré. Des tortues à carapace molle sont observées dans le lac depuis le xve siècle. Au début du xxie siècle, seule une tortue vivait encore dans le lac, âgée de plus de 100 ans. Elle appartenait probablement à l’espèce Rafetus Swinhoei. Sa dernière congénère étant morte dans les années 1970 après s’être prise dans les filets d’un pêcheur, elle est aujourd’hui empaillée et conservée au Temple de Ngoc Son, à Hanoi.

Selon le professeur Hà Dinh Duc, qui étudie le spécimen depuis les années 1990, la tortue du lac aurait été le dernier représentant de l’espèce Rafetus Leloii et aurait été vieille de plus de 700 ans. Mais cette théorie controversée contribue surtout à alimenter le mythe de la tortue… Vers 2010, l’animal était blessé notamment en raison de débris trainant dans le fond du lac. En mai 2014 une équipe de scientifiques a capturé la créature pour soigner ses blessures, mais aussi l’étudier davantage et ainsi en connaître davantage sur elle. Si l’on s’en tient à la théorie la plus répandue, qui veut que le spécimen appartienne à l’espèce Rafetus Swinhoei, cela faisait d’elle le quatrième membre connu de l’espèce encore vivant dans le monde. Deux spécimens, un mâle et une femelle, sont conservés dans un zoo chinois et un troisième a été découvert en 2008 dans un lac au nord du Vietnam. Sa localisation exacte a été gardée secrète afin de le protéger. C’est le seul spécimen connu à ce jour qui vit encore à l’état sauvage.

Aujourd’hui, l’avenir de l’espèce est plus qu’incertain. Des scientifiques ont bien essayé de faire s’accoupler les deux spécimens en captivité en Chine mais en vain. Chaque apparition de la tortue attirait des foules de spectateurs. Elles étaient considérées comme synonyme de bonnes nouvelles, en lien avec les grands événements de la vie de Hanoï. Mais certains ont relevé la multiplication du nombre d’apparitions et commencèrent à s’en inquiéter.

En 2007 la tortue est apparue officiellement 72 fois. En 2010 ce nombre avait presque doublé. Les raisons de ces remontées de plus en plus nombreuses restent encore inconnues. Certains accusent la baisse du niveau de l’eau ou l’augmentation de la pollution dans le lac qui a entraîné une raréfaction de l’oxygène. Malheureusement, la tortue a été retrouvée morte le 19 janvier 2016, sur une des rives du lac. L’annonce a aussitôt été relayée et commentée sur les réseaux sociaux, provoquant un profond désarroi parmi la population de Hanoi. Certains considérant qu’il s’agit là d’un mauvais présage…

chargement de la carte - veuillez patienter...

20170329-001 - Hanoi - 002 - Le Lac de l\'épée restituée 21.030830, 105.853330 Le Lac de l\'épée restitué - 29 mars 2017Pour consulter l\'article, cliquer ici  (Itinéraires)

 

WORDPRESSRS20170329100621

WORDPRESSRS20170329101113

WORDPRESSRS20170329101145

WORDPRESSRS20170329101239

WORDPRESSRS20170329101815

WORDPRESSRS20170329102127

WORDPRESSRS20170329102335

WORDPRESSRS20170329102410

WORDPRESSRS20170329102729

WORDPRESSRS20170329103007

WORDPRESSRS20170329103053

WORDPRESSRS20170329103516

WORDPRESSRS20170329104325

Nous poursuivrons la journée par la visite du Musée de la femme vietnamienne.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :