Le champignon

A force de déambuler, et sur les indications d’un habitant de Séville croisé dans la rue, nous arrivons devant le « Champignon ».
Le Metropol Parasol est une structure de bois de 150 sur 75 m, d’une hauteur de 28 m, soutenue par six piliers. Le projet, présenté par l’architecte berlinois Jürgen Mayer, gagna le concours lancé par la municipalité pour la réhabilitation de la place.
Sa forme lui vaut populairement le surnom de Setas de la Encarnación (Champignons de la place de la Encarnación).
Les travaux débutèrent en 2005, pour un coût estimé de 33 millions d’euros. Après de nombreuses difficultés techniques et financières, elle put être inaugurée en mars 2011.
Son coût (le triple du devis), les problèmes techniques majeurs rencontrés, son emplacement et son aspect soulevèrent une importante polémique durant sa construction.

WORDPRESSRS20160910160743WORDPRESSRS20160910161140Au sol, déambuler sous ses lamelles est très impressionnant. La structure est vaste. Mais il nous reserve une belle surprise puisqu’on peut l’escalader pour atteindre une terrasse panoramique qui chemine sur les toits de la ville. Oui, j’ai bien dit « chemine » : il y a un petit « chemin de randonnée » de quelques centaines de mètres de longueur qui serpente sur le chapeau champignon. Autant vous dire que c’est en pleine fournaise, fortement exposé au soleil qui se reflète sur la super structure blanche de la construction.

WORDPRESSRS20160910162149
Iglesia de la Anunciation
WORDPRESSRS20160910162211
Voyager sur le champignon de Séville, ou comment survoler la ville avec ses pieds.

WORDPRESSRS20160910162217WORDPRESSRS20160910162225Le champignon domine la ville. De son sommet, faire du tourisme « aérien » avec une longue focale est aisé. Quasiment tous les bâtiments majeurs de la ville sont observables.WORDPRESSRS20160910162344La cathédrale vue depuis le champignon de Séville.

WORDPRESSRS20160910162354
La cathédrale vue depuis le champignon de Séville.
WORDPRESSRS20160910162417
Un vol Ryanair survole la ville – le même type d’avion que nous avons utilisé pour venir à Séville.

WORDPRESSRS20160910162433WORDPRESSRS20160910162456

WORDPRESSRS20160910162519
La tour de télécommunication installée devant le Pavillon du Futur de l’exposition universelle de 1992
WORDPRESSRS20160910162530
Ariane 4 pour l’exposition universelle en avril 1992. Cette maquette grandeur réelle d’ une AR44LP est haute de 64 m.
WORDPRESSRS20160910162540
Le pavillon andalou, construit pour l’exposition universelle de 1992, est devenu le siège de la Radio et Télévision d’Andalousie (RTVA). Il est formé d’une base de marbre blanc de Macael, de laquelle part un édifice en grès dont la base est une demi-ellipse.
WORDPRESSRS20160910162557
Parroquia San Luis De los Franceses vue depuis le champignon.

WORDPRESSRS20160910162610

WORDPRESSRS20160910162622
Iglesia de San Marcos vue depuis le champignon
WORDPRESSRS20160910162634
Parroquia San Luis De los Franceses vue depuis le champignon.

WORDPRESSRS20160910162740WORDPRESSRS20160910162744Mais rassurez vous, tout est prévu : avec le billet pour atteindre le sommet du Champignon, on vous offre une consommation au bar de sa terrasse. Et croyez moi, par ces fortes chaleurs, nous l’avons appréciée cette consommation !

WORDPRESSRS20160910163215
Nous prenons un verre (offert avec le billet d’accès) au sommet du champignon.

 

 

 

1 réflexion au sujet de “Le champignon

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :