Tshukudu Game Lodge

Tshukudu Game Lodge

En provenance de God’s window, nous arrivons après quelques heures de route et de piste au Tshukudu Game Lodge.

Les grands domaines privés sont fermés et clôturés sur des dizaines de kilomètres. Naturellement pour délimiter la propriété, mais aussi pour tenter de protéger les animaux sauvages des braconniers qui constituent un vrai fléau en Afrique du Sud.

WORDPRESSRS20111026130253

Et déjà les animaux sont nombreux à observer notre passage :

WORDPRESSRS20111026141401Corvinelle noir et blanc

WORDPRESSRS20111026141839Calao d’Afrique du Sud Calao d’Afrique du Sud

WORDPRESSRS20111026142631Vautour charognard – Necrosyrtes monachus – Hooded Vulture

Les affaires déposées dans notre bungalow/hutte, nous filons vers la piscine nous rafraichir. On en profite après ces quelques heures passées sur la route depuis le matin.

chargement de la carte - veuillez patienter...

20111026 - Tshukudu Game Lodge -24.276416, 30.954494 Pour consulter cet article cliquer ici :Tshukudu Game Lodge (Itinéraires)

 

WORDPRESSRS20111026143447

Le répit est de courte durée, le fils du propriétaire prénommé du plus beau prénom du monde (le même que le mien forcément), nous emmène faire un tour en 4×4 Toyota. C’est donc avec « Ranger Richard » que nous découvrons la brousse environnante. Les premières observations d’animaux sont nombreuses.

WORDPRESSRS20111026144124Tisserin à tête rousse

Le nid est construit dans des arbres et les roseaux avec des herbes, des lanières de feuilles de palmiers et des plumes.

WORDPRESSRS20111026145353Tisserin intermédiaire

WORDPRESSRS20111026160740Aigle de Wahlberg

WORDPRESSRS20111026161429Rhinocéros noir

Les cornes sont coupées préventivement par les Rangers pour éviter tout braconnage meurtrier. Sans cornes, les Rhinocéros ne craignent plus les braconniers.

WORDPRESSRS20111026162139

WORDPRESSRS20111026164448Le Phacochère

Ce porc sauvage mesure 1,40 m de long et de 63 à 80 cm au garrot. Le mâle pèse jusqu’à 100 kg et la femelle de 50 à 75 kg.

WORDPRESSRS20111026164526Jeune mâle impala sous le couvert végétal.

WORDPRESSRS20111026165620Vautour africain – Gyps africanus – White-backed Vulture

Nous nous arrêtons devant un cadavre d’herbivore qui n’a pas fait le poids face aux différents félins de la brousse. Lion, Guépard ou Léopard sont certainement à l’origine de cette carcasse.

WORDPRESSRS20111026165936La fin d’une histoire, dans la brousse Sud-Africaine.

Au détour d’une piste, Richard nous guide vers quelques arbres offrant du couvert végétal au roi des animaux. Il fallait avoir l’oeil pour le trouver. Sa route à croisé celle d’un girafon. Le Lion continuera la sienne, le bébé girafe n’ira pas plus loin. Il permettra au lion de survivre. Et la maman girafe devra à nouveau donner la vie pour elle aussi assurer sa descendance.

WORDPRESSRS20111026170844WORDPRESSRS20111026170900WORDPRESSRS20111026170947WORDPRESSRS20111026171203

Le Lion repu fait la sieste pour digérer. Il ne va pas tarder à être importuné par les charognards. C’est un animal très imposant, il suffit de l’écouter rugir pour s’en rendre compte. Mettez le son en marche sur votre navigateur.

On a reculé prudemment. On recule souvent en brousse face aux animaux. Un peu plus loin, la vie continue, avec les Cobes à croissant. Ils mesurent entre 100 et 130 cm au garrot pour un poids de 160 à 240 kilos. Leur robe est brun-roux, progressivement plus foncée chez les sujets âgés.

WORDPRESSRS20111026174115

Le cobe à croissant est diurne. Les femelles et les jeunes vivent en troupeaux de 20 à 40 individus. Contrairement à ce que le nom de Waterbuck (leur nom local) peut laisser entendre, il ne passe pas de temps dans l’eau sauf pour s’y mettre à l’abri des prédateurs, dont le lion. Vous savez celui que nous venons de croiser juste avant…

WORDPRESSRS20111026174241

Puis nous nous dirigeons vers des arbres dont la cime s’agitent. Seuls des très gros animaux sont ainsi capables de faire tanguer les arbres : les éléphants.
Ils sont tout un troupeau. Nous découvrons un bébé d’a peine quelques jours au sein de la bande. Il n’est pas facile de l’approcher. Les éléphants généralement placides et au comportement pacifique, si on reste à distance raisonnable, sont nettement plus chatouilleux lorsqu’ils sont accompagnés de juvéniles.
Il n’a pas fallu longtemps pour que la femelle se tourne vers nous, et nous fasse comprendre qu’on devait reculer rapidement. Même si son petit s’allaitait, elle n’avait pas l’air de devoir hésiter à nous intimider d’une charge d’alerte. Je vous l’avais dit, on recule souvent en brousse face aux animaux : pas la peine d’insister, ils sont nettement plus forts que nous.

WORDPRESSRS20111026175656WORDPRESSRS20111026175830

La balade en Toyota s’achève et Richard en homme qui sait vivre (comme souvent les Richard) a tout prévu. La glacière qui m’intriguait à l’arrière du 4×4 joue le rôle d’un coffre à surprises. Il avait bien compris qu’il baladait des français : nous nous arrêtons au bord d’un point d’eau pour prendre l’apéritif du soir bien mérité. L’apéritif, c’est sacré ! On en profite pour débriefer nos observations grâce aux explications de Richard. Une telle virée à 4 personnes piloté par un fin connaisseur de la nature Sud Africaine est un vrai plaisir que vous ne devez pas vous refuser si vous passez par le Tshukudu Game Lodge.

WORDPRESSCS20111026181653

Il nous reste à rentrer au lodge nous débarbouiller pour passer une soirée autour de l’autre légende Sud-Africaine : le braai !
On vous expliquera de quoi il en retourne au prochain article.

2 réflexions au sujet de “Tshukudu Game Lodge

    • À priori, les prix des billets d’avions ayant encore baissé, tout est possible et rien n’est impossible !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :